Accueil Actualité Quoi de neuf Zoom sur la pédagogie de la form'action
Zoom sur la pédagogie de la form'action

Tchad3_site

Le CIEDEL participe depuis 2015 à l’élaboration d’un module de form’action construit de manière collaborative avec différentes associations coordonnées par le CARI (Centre d’action et de Réalisations Internationales). Ce module de form’action vise à former les acteurs locaux des collectivités du Sahel à la Gestion Durable des Terre. Retour sur la pédagogie de la form’action :

  • Définition de la form’action :

La form’action a pour but de renforcer les capacités des participants dans l’élaboration de leur projet au sein d’un module de formation.
Les connaissances et les outils sont produits au cours de la formation, conformément aux besoins des territoires et de leurs acteurs. Ces derniers vont ensuite expérimenter leurs propres productions sur le terrain, les réadapter et/ou les compléter si besoin.

  • Les objectifs :

La form’action vise à la fois à former, c’est-à-dire à apporter les connaissances générales et les savoir-faire pratiques qui sont nécessaires pour réaliser un projet, et en même temps, à appliquer ces connaissances et à les expérimenter.
Pour que la form’action soit efficace, il faut que les participants abordent la formation avec une certaine connaissance de leurs besoins, de ce qu’ils veulent et de leurs contraintes.

  • Les avantages :

Elle permet tout d’abord de placer les participants au centre d’un processus d’apprentissage actif, basé sur ce qu’ils veulent et ce dont ils ont besoin. Avoir quelque chose à réaliser dans l’immédiateté permet aux participants de mieux comprendre et d’être plus motivés.
La formation est centrée au plus près des besoins à la fois des personnes, mais aussi de ce qu’elles ont à faire dans l’immédiat. Elle s’adapte donc directement aux actions locales. 
Dans la form’action, il s’agit de favoriser une dynamique inclusive avec des participants-acteurs, où les formateurs deviennent des facilitateurs au service du collectif.

  • La form’action au service du développement local :

Le développement local nécessite de répondre à des besoins locaux, et la form’action permet de centrer la formation directement sur ces besoins.
Par exemple, le module de form’action  du CARI sur la gestion des terres vise à accompagner une collectivité pendant plusieurs jours pour faire émerger un projet en s’assurant de son inscription dans son contexte, dans le temps et dans un objectif de développement, et en définissant une stratégie d’intervention et un cadre logique simple.
La form’action permet finalement aux participants d’être acteurs de leur apprentissage et donc de leur développement.

  • Les premiers résultats de la form’action :

En termes de renforcement de capacités, les participants comprennent généralement plus facilement et rapidement parce qu’ils sont directement plongés dans des activités concrètes. C’est donc une forme de formation efficace.
La form’action permet également aux personnes d’avoir des résultats plus efficients. Le développement du projet se fait parallèlement à la construction des savoirs et des outils. C’est pourquoi les participants arrivent directement à mettre à profit leur formation et en  même temps, l’appui des formateurs permet d’avoir des résultats plus performants pendant et après l’action. 

  • D’autres exemples de form’action :

Il existe d’autres formes de form’action, dont une par exemple qui se développe sur des projets plus longs. Une alternance régulière entre la formation et la mise en action va être intégrée dans le processus de mise en œuvre du projet, sur des temps de formation différents. En fonction de la programmation du projet, l’intégration de la form’action permet un renforcement des capacités sur toutes les compétences.